claim

Résidence d’Artistes
11 Concerts
Conférence  scientifique

Giverny / St Pierre d’Autils / Notre-Dame-de-l’Isle / Vernon
avec la collaboration du Musée des impressionnismes

edito
MichelStrauss

Nous serions-nous fourvoyés cette année en choisissant des thématiques qui pourraient apparaître comme complexes ou décousues ou, au contraire, serions-nous dans la bonne direction en osant aborder l’art musical et la création artistique en général comme faisant partie d’une démarche révolutionnaire, novatrice et décidément fondamentale dans l’évolution humaine ?

Bien sûr, 2017, c’est le centenaire de la révolution d’Octobre. Ce fut un vrai tremblement de terre politique, historique et même culturel, d’abord en URSS  puis dans un monde bouleversé par la première guerre mondiale. Malevitch côtoie Marc Chagall d’un côté, Schönberg et Webern côtoient Debussy, Ravel ou même Saint- Saëns , Stravinski côtoie Glière… On part dans toutes les directions.

De tous temps, l’Art a reflété et accompagné les grands bouleversements de la planète.

Pour ce qui est de la musique, Beethoven est certainement « Le » compositeur révolutionnaire. Dans son écriture même, il innove, il bouleverse, il invente un langage. Il est le point d’ancrage des deux siècles qui vont lui succéder, que ce soit dans la forme, la musique symphonique, la musique de chambre.

Charnière entre la période baroque et le romantisme,  on  doit à Haydn l’invention de la symphonie et du quatuor. Mais Beethoven amène ces formes à un degré de développement extraordinaire, avec  une force d’invention, de cassure, de rupture probablement jamais dépassée depuis.

Et ce n’est pas un hasard aujourd’hui si nous vous proposons d’ouvrir cette édition par des extraits de l’ « Ode à la Joie », véritable « Symphonie-Monde ».

Dans cette période ou le nationalisme étroit, la xénophobie, l’intolérance et le racisme montrent le bout de leur nez, leurs visages vils et agressifs, le message est ô combien significatif.

Des déportés du camp d’Auschwitz jouent une version de la 9ème symphonie au sein même du camp en 1944 (est-ce un signe de résistance ??) et ce n’est vraiment pas un point de détail ! Lénine écoute en boucle la sonate Appassionata du même Beethoven. C’est son oeuvre fétiche.

Chostakovitch, lui, accompagne les grands bouleversements politiques avec enthousiasme, parfois aussi avec réticence et crainte, mais c’est un des principaux compositeurs russes de l’époque. Il écrit une symphonie pour le dixième anniversaire de la révolution d’Octobre. Sa 7ème symphonie est une ode à la défense de son pays et en particulier de Leningrad face à la barbarie nazie.

Sa musique de chambre, en particulier ses quatuors, jalonnent sa vie et font indiscutablement penser aux quatuors de Beethoven.

En raison de leurs parcours et engagements respectifs, nous avons choisi de ponctuer notre édition d’œuvres de ces deux compositeurs.

« Musique en révolution » c’est aussi  Debussy, ce révolutionnaire de la forme, Ravel, magicien de la couleur, Messiaen avec son « Quatuor pour la fin du temps », écrit dans un stalag en 1941 et créé dans ce même camp. Oui, la forme est révolutionnaire et la fin du temps qui est bien sûr la fin de temps terrestre, n’est-elle pas aussi peut-être la fin du temps de la barbarie nazie ?

L’autre thématique proposée cette année sera  » La Route de la Soie  » pour le grand brassage des cultures des peuples traversés par cette route. Nous aurons le grand plaisir d’accueillir la compositrice d’Azerbaïdjan Franghiz Ali-Zadeh qui viendra nous présenter plusieurs de ses œuvres dont une spécialement écrite pour notre festival.

Aussi, nous vous proposerons deux versions de Shéhérazade, l’une de Rimsky-Korsakov, l’autre de Maurice Ravel. Bien sûr, Borodine nous accompagnera dans les « Steppes de l’Asie Centrale » et nous vous présenterons un quatuor du grand compositeur chinois d’aujourd’hui Tan Dun.

Nous continuerons enfin d’associer les sciences à notre  festival, et deux conférences vous seront proposées. L’une sur les mathématiques franco-russes, les deux plus grandes écoles du monde dans ce domaine. L’autre sur la circulation des savoirs sur la route de la soie.

Merci à Agathe Keller et Laurent Mazliak  nos deux conférenciers pour leur collaboration.

Alors, il est temps de prendre nos tapis volants (persans bien sûr) et de nous suivre dans notre route à nous que nous espérons riche et passionnante.

Michel Strauss
Directeur Artistique

 

programme-twozerooneseven

Programme

Route de la Soie & Mille et une nuits – Musique et textes en Révolution 

NB : dernière mise à jour : 27-07-2017

Compositrice invitée : Franghiz Ali Zadeh

Interprètes seniors : Michel Strauss (violoncelle), Jean-Claude Vanden Eynden (piano), Nikita Boriso-Glebsky (violon), Sharon Coste (Soprane)

Interprètes juniors : Fedor Rudin, Solenne Païdassi, Aylen Pritchin, Luka Ispir, Julia Turnovsky, Elina Buksha (violons) ; Vladimir Percevic, Kei Tojo, Xavier Jeannequin (altos) ; Lisa Strauss, Joris Van den Berg, Zlatomir Fung, Won Hae Lee (violoncelles) ; Adriana Ferreira (flûte) ; Bogdan Sydorenko (clarinette) ; Marcel Cara (harpe) ; Corentin Aubry, Swann Van Rechem (percussions) ; Yun-Yang Lee (piano) ; Claire Lairy (soprano) ; Hautbois ; Jean-Edouard Carlier (Contrebasse)

Récitant : Alexis Gilot

Conférenciers : Agathe Keller, Laurent Mazliak

Cliquez sur les entêtes de dates pour découvrir le détails de la programmation :

L.V. Beethoven : L’Ode à la Joie, extrait de la Symphonie n°9 – Transcription Raphaël Bougy.
L.V. Beethoven : Trio avec piano n°5 en ré majeur opus 70 n°1, « Les Esprits ».
L.V. Beethoven : Allegro Assai, extrait du 4ème mouvement de la Symphonie n°9, transcription pour piano de Franz Lisz.
L.V. Beethoven : Trio avec clarinette en si bémol majeur, opus 11.

Manifestation aidée par Musique Nouvelle en Liberté
Avec le soutien de la Fondation du Cercle Européen d’Azerbaïdjan (TEAS – The European Azerbaijan Society)

F. Ali-Zadeh : Quatuor à cordes « Mugam Sayagi ».
N.  Rimski-Korsakov : Shéhérazade opus 35, mouvements 1 et 2 – Transcription pour cordes, flûte, clarinette et harpe
par Willy François, Simon Loiseleur, Corentin Boissier, et Audrey Cabarrou, classe de Cyrille Lehn.
Tan Dun : Eight Colors pour quatuor à cordes.

+ Texte lu : Le livre des Merveilles, de Marco Polo.

M. Ravel : Introduction et allegro, pour harpe, flûte, clarinette et quatuor à cordes
M. de Falla : Psyché, pour voix, flûte, violon, violoncelle et harpe
C. Debussy : Danse sacrée et danse profane
O. Messiaen : Quatuor pour la  fin du temps

Conférence : “Circulations scientifiques sur la route de la soie”, par Agathe Keller
Manifestation aidée par Musique Nouvelle en Liberté 

L. Berio : Folk Songs, pour voix, flûte, clarinette, harpe, alto, violoncelle et percussions
F. Ali-Zadeh : Reqs (Dance)
F. Amirov : Symphonie pour orchestre à cordes, à la mémoire du poète Nizami
M. Ravel : Shéhérazade, sur des textes de Tristan Klingsor

Manifestation aidée par Musique Nouvelle en Liberté 

A.Borodine : Dans les steppes d’Asie Centrale, transcription par Madoka Tsuruyama
R. Glière : Opéra Shakh-Senem, opus 69 – Transcription de l’Ouverture par Abel Saint Bris
F. Ali-ZadehCREATION pour violoncelle principal, flûte, 2 violons et un alto
A. Borodine : Danses polovtsiennes, arrangement pour clarinette, quatuor à cordes et piano
par Stéphane Gassot, Camille Pépin et Harry Allouche.
A. Katchaturian : La danse du sabre

Conférence scientifique :  « Les mathématiciens russe dans l’émigration en France après 1917 » par Laurent Mazliak

Si les révolutions russes de 1917 marquent un moment fondateur du 20ème siècle, c’est aussi parce qu’elles vont déclencher un mouvement de population sans précédent. Ce qui fait son originalité est moins sa dimension que le fait d’avoir essentiellement concerné les couches supérieures de la société, et beaucoup de membres de l’ “intelligentsia”. Parmi ceux-ci quelques mathématiciens dont on suivra les trajectoires peu connues de Russie à Paris.

V. Shebalin : Trio avec piano en la majeur, opus 39
D. Chostakovitch : Trio n° 2 en mi mineur, opus 67
E. Chausson : Trio en sol mineur, opus 3

Manifestation aidée par Musique Nouvelle en Liberté 

D. Chostakovitch : Quatuor à cordes n°13 op 138
M. Weinberg : Quatuor à cordes n°13, opus 118
L.V. Beethoven : Trio à cordes n°1 en mi bémol majeur, opus 3

D. Chostakovitch : 7 romances sur des poèmes d’ A.Blok , suite vocale et instrumentale pour soprano, violon, violoncelle et piano
H.  Berlioz : Les nuits d’été, pour mezzo-soprano et piano
E. Chausson : Chanson Perpétuelle opus37, pour soprano, piano et quatuor à cordes

+  Poèmes d’ A. Blok et autres

Manifestation aidée par Musique Nouvelle en Liberté 

C. Debussy : Prélude à l’après midi d’un faune, arrangement de  A. Schönberg pour petit ensemble
P.  Hersant : 3 nocturnes pour flûte, alto et harpe
D. Chostakovitch : Quintette avec piano en sol mineur, opus 57

L.V. Beethoven : Quatuor n°11, opus 95, version de G. Mahler pour orchestre à cordes
D. Chostakovitch : Deux pièces pour octuor à cordes, opus 11
D. Chostakovitch : Quatuor à cordes en do mineur n° 8, opus 110
L.V. Beethoven : Quatuor à cordes n°16 en fa majeur, opus 135 – 3ème mvt

G.  Bizet : extraits de Carmen, arrangements pour soprano et piano
P. I. Tchaïkovsky : Sérénade pour cordes

et autres surprises !

 

téléchargez le programme en PDF

compositeurs-invites

Compositeur invitée

Franghiz Ali Zadeh

musiciens-seniors

Musiciens Seniors

Cliquez sur les images pour afficher les photos grand format et les biographies

invitee-speciale

Invitée spéciale

Adriana Ferreira – flûte

musiciens-juniors

Musiciens Juniors

Cliquez sur les images pour afficher les photos grand format et les biographies

 

conferenciers

Conférenciers

video
billetterie

Billetterie

Plein Tarif : 20 €

Tarif réduit : 12 €
Étudiants, demandeurs d’emploi,
bénéficiaires du RSA, groupe de plus de 10 personnes

Pass Festival : 110 € – tarif unique

Pass 5 concerts : 60 € – tarif unique

Billetterie sur place, ouverte 30 minutes avant le début des concerts (vente de billets sous réserve de places disponibles – retrait des réservations). Places non numérotées, placement libre. Concerts et musée non-fumeurs. Billets non échangeables ni remboursables. La programmation peut faire l’objet d’adaptations de dernière minute, sans préavis.

Vente des billets :

billetterie en ligne : www.fnac.com

Office de Tourisme de Vernon et de Pacy-sur-Eure
Office du Tourisme les Andelys
Boutique La Capucine Giverny
Musée des impressionnismes de Giverny
et sur place les jours de concert.

visitez-page-facebook

Visitez notre page Facebook

Pour suivre l’actualité du festival, suivez notre page Facebook

cliquez sur le logo

remerciements

Remerciements

Les organisateurs souhaitent remercier chaleureusement tous les amis qui nous aident à la réussite du Festival

Notre précieuse équipe de bénévoles :

Martine Champedale, Isabelle Cointe, Monique Delemme, Yves & Eilish Druet, Marie-Françoise Druet-Bonis, Yveline Dumont,  Catherine Durand, Patricia Gallucci, Mathilde Giroux, Sylvie Moreau, Jean-Pierre Paul, Anne Rosier, Marie-Noëlle Terrasse.

Remerciements à nos soutiens et amis :

François et Violette Brindejonc, Elena et Lisa Strauss, Frédéric Franck, Géraldine Brilhault et les équipes du musée des impressionnismes, Annick Armani, Véronique Bossard, Claude Begoux,  Eric Carrière, Mireille Chaleyat-Maurel, Monique et Marcel Ernst, Laurent Duvillier, Maryvonne et Jean Pierre Heccan, Philippe Hersant, Thierry Huau, Philippe Lenière, Laurent Mazliak, Pierre Mouillard, Vanessa Nallet, Margaret Pâques, Nicolas Perrin, Jean-François Raffin,  Frank Ravatin, Anne Strauss et Jean-Marc Warzwaski.

Michel Strauss et les musiciens remercient  particulièrement Cyrille Lehn et ses étudiants du Conservatoire de Paris pour les transcriptions

partenaires-two

Partenaires


Visitez les sites de nos partenaires

www.mdig.fr        fnac.com

fondations.safran-group.com          www.musicologie.org

la-capucine.com     berliozpianos.fr

 

Les musiciens de St Julien

2ème Académie de Musique Ancienne de Vernon Giverny du 13 au 18 août 2017
Les Musiciens de Saint-Julien, direction François Lazarevitch

Destinée aux amateurs de bon niveau, l’Académie de Musique ancienne proposée par Les Musiciens de Saint Julien est animée par des solistes de renommée internationale, dans lebut de partager l’expérience acquise dans l’exploration des musiques anciennes, partager une passion, une énergie, un répertoire et la compréhension de son phrasé… avec exigence et convivialité. Dans ce cadre, Les Musiciens de Saint-Julien proposent une conférence et deux concerts entrée libre.

Le Vendredi 18 août 2017 à 16h, avant de nous retrouver pour dans la Salle des Mariages à la Mairie de Vernon pour un tour sur « La Route de la Soie », n’hésitez pas à vous rendre au Concert de musique baroque par les stagiaires de l’Académie de musique ancienne – Entrée libre

Pour plus d’informations : cliquez ici

Contactez-nous !